top of page
  • Sylvain C.

7 traditions de noël insolites

Dernière mise à jour : 28 déc. 2022

En ce mois de décembre, à seulement quelques semaines de noël, il est l'heure de nous pencher sur des 7 traditions insolites, à nos yeux, mais qui ont lieu à travers le monde.


La Nuit des radis



Pour cette première tradition, je vous propose de nous envoler au Mexique pour découvrir la Noche De Lors Rábanos, que l'on traduit en français par la nuit des radis. Pour la trouver, il faut ainsi se rendre dans la ville d'Oaxaca de Juárez où se déroule un concours

noël

de sculpture de radis sur la place principale chaque 23 décembre depuis 1897. Ainsi, chaque participant sculpte des radis qui représentent le plus souvent des scènes de la nativité, la faune locale ou bien encore la flore.

Ce concours de noël a tellement pris des proportions au fil des années que de plus en plus de champs sont dédiés à la culture du légume et, du fait que celui-ci flétrit très rapidement une fois coupée, les spectateurs doivent faire des heures d'attentes pour espérer voir les oeuvres !







Des toiles et des araignées en Ukraine



Alors qu'en France et que dans la plupart des pays à travers la monde, nous redoublons d'effort pour trouver et décorer le plus sapin de noël avec des guirlandes et des boules, en Ukraine, la tradition veut que le sapin soit recouvert... de toiles d'araignées !

Pour retrouver l'origine ce cette tradition, il faut se tourner vers un conte local :


Il y a bien longtemps une veuve et ses enfants vivaient dans une cabane en piètre état. Un jour, une pomme de pin tombée d’un arbre qui donna naissance quelques temps plus tard à un petit sapin.

sapin de noël

Ainsi, en découvrant ce jeune sapin, les enfants s’imaginèrent comment le décorer. Malheureusement, du fait de leur pauvreté, ils n'avaient pas d'argent pour acheter les décorations nécessaires et allèrent se coucher, tristes, le soir de noël.

Les araignées de leur vieille maison avaient leur tristesse et, durant la nuit, décidèrent de tisser de magnifiques toiles dans les branches du jeune sapin.

C'est alors qu'au petit matin, la famille découvrit avec joie la beauté du tissage effectué par les araignées. Le soleil, en se levant, vint frapper les toiles de ses rayons et elles se transformèrent alors en or et en argent, mettant toute la petite famille à l’abri du besoin.

C'est pour cela que depuis ce jour, il est de coutume de placer de ( fausses ) toiles d’araignées sur le sapin aux côtés des boules et des guirlandes, en symbole de chance et de prospérité.



On cache les balais en Norvège



Partout dans le monde on sait que les sorcières se déplacent grâce à leurs balais, et la Norvège le sait encore plus que les autres !

Ainsi, cette tradition norvégienne, qui date de plusieurs siècles, à l'époque où l'on croyait dur comme fer à l'existence des sorcières et de la sorcellerie, veut que les femmes cachent le balai de la maison durant le mois de décembre à la veille de noël...

En rendant les balais invisibles aux vilaines sorcières, cela les empêchent alors de s'envoler dans le ciel et les hommes du pays sont ainsi missionnés pour chasser et effrayer ces êtres diabolique. De plus, pour être certain que ces sorcières pas aimées ne s'approchent de leurs domiciles, il n'est pas rare de voir des norvégiens tirer des coups de feu d'avertissement durant cette période.


Bannière astuces et voyages

Ma sorcière bien aimée en Italie



Contrairement à la Norvège où les sorcières sont chassées en la période de noël, en Italie, c'est tout

merry christmas

qui se produit avec la tradition de La Befana.

Cette tradition italienne, qui se fête début janvier à l’épiphanie prend ses origines lorsque les Rois Mages, sur le chemin pour rendre hommage à l'Enfant Jésus, se seraient arrêtés chez une sorcière très laide, mais très gentille, afin de demander la direction à suivre pour se rendre à destination.

La Befana, de son prénom, n'hésita pas un instant pour indiquer le chemin à suivre. C'est alors que pour la remercier, les Mages lui proposèrent de les accompagner. Mais celle-ci refusa car elle avait bien trop de corvées à la maison.

Pourtant, peu de temps après leurs départs, Befana changea d'avis et se mit en route pour les rejoindre, mais malheureusement pour elle, n'arriva jamais à les retrouver. Depuis lors, chaque année, le 5 janvier ( qui correspond à la veille de la présentation de l'Enfant Jésus ), elle enfourche son balai et livre des cadeaux aux petits italiens. Contrairement au Père Noël à qui on laisse des biscuits et du lait pour l'aider lors de son périple, La Befana a le droit à une assiette de saucisses, des brocolis et... un verre de vin !



Le lancer de chaussures en Tchéquie



Bon, autant vous dire que cette tradition, bien qu'ancienne, doit aujourd'hui est prise au second degré à une période où les femmes voient leurs libertés et droits sacrifiés par... des hommes ( qui

gif

n'y comprennent toujours rien ). Bref, en Tchéquie, anciennement la République Tchèque, il est d'usage qu'à la période de noël, les femmes célibataires se positionnent devant leurs maisons, dos à la porte d'entrée et lancent une chaussure par dessus l'épaule.

C'est alors qu'en fonction de la manière dont la chaussure atterrit, permet de savoir si oui ou non, la femme célibataire trouvera l'amour et le mariage dans l'année qui suit. Ainsi, si la chaussure pointe vers la porte, alors l' Amour viendra toquer sa porte et elle vivra alors une vie longue et heureuse.

Si, par contre, la chaussure ne pointe pas vers la porte, alors la célibataire se devra de rester vivre chez ses parents comme l'exige la tradition.

Les lutins islandais

bateau islandais


Alors que la majorité des enfants à travers la planète attende le passage du Père Noël, les petits islandais attendent quant à eux, le passage des lutins ! Et oui, pas qu'un seul mais 13 !

Ainsi, issu du folklore local islandais, 13 jours avant noël, chaque soir, les enfants laissent leurs chaussures sur les rebords de fenêtre afin que le lutin qui descend en ville puisse glisser y son cadeau. Si l'enfant a été gentil durant l'année écoulée, alors le cadeau sera plaisant. Dans le cas contraire, l'enfant aura alors le droit à des pommes de terres pourries.

Il est important de souligner que les lutins, au nombre de 13 donc, sont différents chaque soir et disposent chacun d'un caractère différent. Par exemple, le 12 décembre, il s'agira de Stekkjarstaur qui prendra un plaisir à harceler les moutons pour téter le lait malgré qu'il soit gêné par une jambe raide.



Le pudding slovaque



Pour cette dernière tradition des fêtes de fin d'année, il est l'heure de se diriger en Slovaquie où il est d'usage de manger du pudding le soir de noël. Mais, sinon cela ne serait pas drôle, avant de le manger, le doyen de la tablée doit prendre une cuillère du pudding et le jeter au plafond. Telles les lignes de la main pour prédire l'avenir, la façon dont celui-ci se colle au plafond déterminera l'année à venir. Ainsi, si le pudding se colle bien, alors la chance sera présente pour les 12 mois à venir. Si ce n'est pas le cas, et ben, tant pis pour vous !


Si vous aimez le savoir inutile et insolite, n'hésitez pas à me rejoindre en audio grâce au #podcast #LeSaviezVous ? disponible sur tout les plateformes de streaming tel que Spotify ou ApplePodcasts. Deux épisodes par semaine pour apprendre des infos insolites mais que l'on aime tant connaitre.... 🤟






13 vues0 commentaire
D'autres savoirs insolites et inutiles qui vous intéresseront :
bottom of page