• Sylvain C.

Le Saviez Vous : l'histoire de Jack l'Eventreur

Dernière mise à jour : 7 mars

Certainement l'un des tueurs en série de notre ère moderne, l'histoire de Jack l'Eventreur, ou Jack The Ripper est finalement peu connu.



Un criminel aiguisé à la communication ...


L'ombre de Jack L'Eventreur ?
L'ombre de Jack L'Eventreur ?

Pour situer l’histoire de Jack L’éventreur, ou Jack the Ripper en anglais, je vous invite à fermer les yeux et vous replonger dans les rues sombres du district de Whitechapel à Londres en 1888. Probablement l’un des tueurs en série de notre ère moderne, de son apparition jusqu’à nos jours, son nom résonne tel un mythe pour cet individu qui n’a jamais pu être formellement identifié. Sa légende commença au mois de septembre 1888. Lorsqu’une lettre envoyée à un journal anglais, écrite et signée par un dénommé Jack L’éventreur, où l’individu se ventait d’avoir commis un certain nombre de meurtres dans les rues londoniennes. Cette sorte de "publicité" lui donna dès alors une notoriété incroyable.

En effet, grâce à ce courrier, de nombreux articles lui furent consacrés par les journaux de l’époque et la police se mit alors à sa recherche. Ainsi naquit la mythe de Jack the ripper.



Une période troublée


Pour comprendre le contexte de l’époque, l’Angleterre fait face à un fort flux migratoire d’Irlandais, de juifs de l’Europe de l’ouest de la Russie tsariste où ils subissaient alors une discrimination de la part des chrétiens.


Ainsi, face à ces flux cumulés et croissants, les quartiers londoniens, dont Whitechapel dans l’East

Point de vue parfait pour observer ses victimes
Point de vue parfait pour observer ses victimes

End devinrent vite surpeuplés et devaient faire face à une très forte hausse de l’alcoolisme, de la violence ou encore de la prostitution, par exemple. Un terreau plus que fertile pour des troubles sociaux de plus en plus fréquents, tels que des émeutes que la police avait du mal à contenir.

Vous l’aurez donc compris, trainer dans les rues de Londres à cette époque n’était pas recommandé. Ainsi, entre le 3 avril 1888 et le 3 février 1891, pas moins de 11 meurtres eurent lieu dans le district de Whitechapel, dont pas moins de 5 attribués à Jack L’éventreur.



Des femmes légères comme cibles


Comme je vous le disais, parmi la série de meurtres perpétrés durant cette période, 5 furent attribués aux seuls faits de Jack L’éventreur. Il s’agit de ceux de Mary Ann Nichols, Annie Chapman, Elizabeth Stride, Catherine Eddowes et Mary Jane Kelly . En effet, ces 5 assassinats disposaient du même modus operandi, et les victimes de nombreux points communs.


En effet, Jack ne choisissait pas ses proies par hasard. Seules des prostituées travaillant dans les bas fonds de Londres l’intéressait. Des femmes dont tout le monde se fichait : pas ou peu d'éducation et issu des plus basses couches sociales de la société anglaise de l’époque. Pour chacune des victimes, toujours la même manière de procéder. Elles eurent toutes la gorge tranchée et présentaient des mutilation abdominales. D’ailleurs, la manière dont les organes furent ôtés de 3 de ces femmes laissa penser que l’assassin maitrisait des notions en chirurgie ou d’anatomie. En effet, l’extirpation des organes étaient trop propre pour avoir été fait par un individu quelconque. Cette hypothèse a d’ailleurs été confirmée lorsque le tueur en série envoya une lettre au comité de vigilance de Whitechapel avec un rein à l’intérieur….de l’une des victimes.

Un peu plus tard, d’autres meurtres ont voulu être attribués à Jack L’éventreur, mais au final, la manière de procéder ne correspondait pas. Pas le bon quartier ou pas la même manière de tuer, par exemple. Contrairement à aujourd’hui, il n’y avait de réseaux sociaux ou des médias comme la télévision pour que des copieurs, ou copycats, puissent reproduire trait pour trait la manière de faire.


Une identité qui restera mystérieuse


Une enquête qui ne mènera nul part
Une enquête qui ne mènera nul part

Comme vous pouvez vous en douter, de nombreuses enquêtes eurent lieu afin de tenter d’identifier et d’arrêter Jack The Ripper. Une longue liste de suspects de plus de 2000 noms fut établit. Malgré tout les efforts de la police, ils n’arrivèrent pas à mettre à la main sur lui. Les citoyens eux mêmes se


réunir et formèrent le Comité de Défense de Whitechapel pour tenter de mener l’enquête eux mêmes. Mais en vain. Durant les différentes enquêtes, il a été établi que le tueur en série devait peut être être un boucher ou un médecin du fait la connaissance de l’anatomie humaine. Encore aujourd’hui, son identité reste un véritable mystère. C’est d’ailleurs pour cela que la légende de Jack L’éventreur demeure encore intacte au 21e siècle. De nombreux ouvrages, des articles et des films ont été écrit et réalisés sur sa macabre série de meurtres.


Rien de tel pour laisser le mythe perdurer pour encore de bien nombreuses années. Peut être qu’un jour, par le fruit du hasard, avec la découverte de nouveaux éléments, nous parviendrons enfin à découvrir le visage de Jack. Mais ça, c’est une autre histoire….


Nous arrivons à la fin de cet article. Si vous aimez le savoir inutile et insolite, n'hésitez pas à me rejoindre en audio grâce au #podcast #LeSaviezVous ? disponible sur tout les plateformes de streaming tel que Spotify ou ApplePodcasts. Deux épisodes par semaine pour apprendre des infos insolites mais que l'on aime tant connaitre.... 🤟


14 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout